J’ai voulu dédicacer ce site à mon ami Romain.

   Il était passionné de jeux de rôle, comme beaucoup de jeunes de son âge.
Et puis, il a eu la malchance de rencontrer des personnes qui ont abusées de sa confiance.
D’un simple jeu, c’est devenu petit à petit, une lente agonie dans l’oubli de sa propre personnalité. En quelques semaines, je l’ai vu changer.
Il avait tout pour réussir dans la vie. De plus, il pratiquait des arts martiaux pour être en « accord avec lui-même ». Il pensait qu’il était essentiel de mener une vie saine et d’avoir un corps sain.
Malheureusement, il est tombé amoureux d’une fille qui jouait à autre chose. Elle l’a envoûté, emmené dans un monde fou et macabre.
Comme je l’ai montré dans l’historique des jeux de rôle, il ne faut pas confondre les jeux de rôle ludiques et psychologiques. Et bien, ces jeunes personnes qui étaient des étudiants en psychologie justement, ont voulu jouer à un jeu dangereux, voire mortel.
Romain n’a pas su ou pu tout seul faire la différence et il a sombré dans une profonde et inéluctable dépression nerveuse. Il ne communiquait plus avec personne, il ne mangeait plus, ne se lavait plus. Et puis un jour, voulant en finir avec ce qu’il avait vu et vécu, il s’est suicidé. Il s’est pendu à un arbre dans le jardin de ses parents. Il avait 26 ans.

   Alors, si je vous raconte cela, c’est pour que vous preniez tous conscience qu’il existe des dérapages dans les jeux de rôle, comme partout, d’ailleurs.

 Caroline